Qui sommes-nous?
Les 9 sociétés membres
Gestion de la salle de conférences
Plan d'accès
Mois scientifique d'Aquitaine
Mots-clés

Contacts

Liens sites amis

Union scientifique d'Aquitaine

Trentenaire de l'Union Scientifique Aquitaine

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Témoignage de Yvan GRELIER,

premier rédacteur du Mois scientifique bordelais (juin 1979)

Georges PASQUIER : En 1979 les ordinateurs familiaux étaient rares et ''Internet'', né au début des années 1990 en Europe, était inconnu ; comment était élaboré le Mois scientifique à cette époque ?

Yvan GRELIER : C'était le démarrage. D'abord, j'allais à la pêche aux articles et il fallait souvent tirer la sonnette de relance pour les avoir.

Ensuite, je faisais la mise en page à la machine à écrire du texte, souvent reçu sous forme manuscrite et, rarement des dessins au trait.

Cela était donné à l'imprimeur qui nous proposait une maquette pour relecture ;

Après délivrance du bon à tirer, il nous imprimait environ 1 000 exemplaires en OFFSET qualité de l'époque.

 

GP : C'était donc un mensuel et l'envoi se faisait comment ?

YG : Pendant mes heures libres, après le pliage en trois (1/3 de A4), je réalisais la mise sous enveloppe, puis le collage des étiquettes faites avec un ordinateur AMSTRAD, ensuite le routage pour tout donner à la poste pour envoi.

Nous expédions des bulletins aux institutions culturelles comme les musées et certaines bibliothèques qui en faisaient la demande.

 

GP : Est-ce que vous aviez des réunions pour la préparation du MSB et la gestion de l'USA ?

YG : Bien sûr, parfois les séances étaient un peu animées, nous étions en rodage de nos nouvelles installations et le voisinage se mettait en place, nous arrivions de la rue de Loup (actuelles Archives municipales).

Il fallait procéder à quelques arbitrages consentis pour l'élaboration du MSB. Par exemple, pour le financement, nous avions convenu d'insérer des encarts publicitaires.

Au bout de quelques années, en 1994 j'ai passé le relais à Jacques Wangermez.