Qui sommes-nous?
Les 9 sociétés membres
Gestion de la salle de conférences
Plan d'accès
Mois scientifique d'Aquitaine
Mots-clés

Contacts

Liens sites amis

Union scientifique d'Aquitaine

 

Bernard CHEVET ,

(1934 - 2014)

Membre du comité de direction de l'Union scientifique d'Aquitaine,

vice-président d'APISTORIA,

trésorier de la Société spéléologique et préhistorique de Bordeaux.

 

Bernard Chevet nous a quittés ce 12 mai 2014. Un des piliers de la Société Spéléologique et Préhistorique de Bordeaux, d'Apistoria et de l'Union Scientifique d'Aquitaine vient de disparaître. Qui aurait pu croire que sa stature de roc aurait pu être emportée aussi rapidement ? Une semaine avant d'être hospitalisé il participait encore à une sortie avec la SSPB et prenait part à la désobstruction d'un boyau souterrain dans le Lot, à la recherche d'un passage vers une nouvelle cavité.

Portrait en spéléologue, dessin de S. Rousseau.

Cette obstination, cette curiosité, ce goût de la recherche, l'envie de toujours découvrir de nouvelles choses dans de nombreux domaines, mais aussi de les faire découvrir et de les partager avec d'autres, voila quelques traits qui pouvaient caractériser Bernard.

Né à Paris en 1934, Bernard passe ensuite une grande partie de son enfance dans le Lot-et-Garonne où il gardera des relations, ce qui explique que la SSPB ait eu une section locale à Fumel jusque dans les années 70. Il est ensuite entrainé sous terre par son frère Robert, un des membres fondateurs de la Société Spéléologique et Préhistorique de Bordeaux et rejoint cette société en 1958. Il y rencontre aussi M.R. Séronie-Vivien, son initiateur à la préhistoire.

Animé par l'esprit d'aventure, dont il avait aussi pu faire preuve lors de son passage dans le corps des parachutistes, il fait tout de suite partie de l'équipe qui tente de résoudre le problème de l'alimentation de la Grotte des Eaux-Chaudes, en vallée d'Ossau. Il s'inscrit dans la lignée du père de la spéléologie, E. A. Martel et de ses successeurs qui tentent de percer ce mystère depuis le début du XXème siècle. Les cascades sont remontées les unes après les autres pour franchir l'ultime difficulté, la 34ème cascade, et malheureusement buter sur un siphon qui ne sera franchi en plongée qu'en 1981.

Il fait aussi partie de l'équipe qui prend le problème à l'envers et explore la dizaine de kilomètres du Réseau du Cézy qui alimente en partie la Grotte des Eaux-Chaudes. Une autre branche de cette alimentation est toujours en cours d'exploration.

1974, dans les locaux de la rue du Loup.

Par ailleurs il prend aussi part aux explorations que la SSPB mène dès le début des années 60 dans le massif des Arbailles (Pyrénées Atlantiques). Avec A. Laffite et A. Champ il organise le découpage de cette région en secteurs, système toujours utilisé actuellement. Les premières découvertes spéléologiques importantes dans le Massif des Arbailles sont faites à ce moment là (Traversée de la Petite Bidouze, Gouffre d'Elçarré). A cette époque là il est aussi un des premiers cadres moniteurs, diplômé par la Fédération Française de Spéléologie, afin de pouvoir s'investir dans la formation des spéléologues débutants.

Le temps passant Bernard s'investit durant de nombreuses années sur les chantiers de fouilles de la SSPB à Caniac, dans le Lot (Grottes de la Bergerie, de Pégorié, du Sanglier, de Pradeyrol). En compagnie d'autres préhistoriens bénévoles et passionnés il passe ainsi une grande partie de son temps libre à exploiter et répertorier le matériel extrait des divers chantiers. Il entrainera nombre d'entre nous à participer à ces séances de nettoyage et classification dans les locaux du C.E. d'Esso-Rep, à Bègles, où il travaille en tant que géophysicien. Dans la même optique et afin d'éviter un saccage de la Grotte aux Ours (P. A.) il s'occupera de recueillir les ossements d'un ursus arctos dont le squelette sera remonté en connexion et présenté dans plusieurs expositions sur le monde souterrain.

1963, Bernard Chevet à droite dans l’équipe victorieuse de la 34e cascade de la Grotte des Eaux-Chaudes.

Dans les années 90 Bernard parcourt les divers cantons de l'Entre-Deux-Mers en compagnie de son épouse Annick et de G. Lacoste-Lagrange afin de faire un relevé systématique de tous les phénomènes karstiques de cette région. Ce travail de longue haleine sur le terrain, à travers champs et taillis, seuls ou en compagnie des habitants des diverses communes, leur permettra de repérer entre autres le Réseau de l'Anguille, belle percée hydrogéologique de près de 2 km de long. Cet inventaire servira aussi de base à une étude de l'évolution de ces phénomènes karstiques.

Actif sur le terrain mais aussi investi dans le travail administratif pour les diverses associations auxquelles il appartient, il a été à deux reprises président de La Société Spéléologique et Préhistorique de Bordeaux (1972-1973-1974 et 1984-1985-1986) et en a durant de nombreuses années occupé le poste de trésorier, fonction qu'il occupait encore en ce début d'année 2014. Par ailleurs Bernard était aussi une des " mémoires " de l'Union Scientifique d'Aquitaine, où il fit partie dès le début de l'équipe du Conseil d'Administration. Il a été partie prenante dans la création de l'Union Scientifique d'Aquitaine et s'est occupé activement du déménagement des Sociétés Savantes de la rue du Loup vers la place Bardineau en 1975.

2004, désobstruction à Caniac (Lot).

Chercheur et vulgarisateur infatigable, Bernard a étendu ses connaissances et compétences à d'autres domaines : Dirigeant de la section plongée de l'AS Libournaise il aura encadré de nombreux débutants, tant sur le bassin d'Arcachon qu'en Méditerranée.

 

Apiculteur amateur, Bernard a appliqué aussi à ce domaine sa passion pour la recherche et l'histoire. En 2001 il participe à la création d'Apistoria, société qui se consacre à l'étude et à la recherche sur l'apiculture traditionnelle. Il en sera le président de 2008 à 2010 et en était encore le vice-président en cette année 2014. Avec un groupe de passionnés il se déplace sans cesse (France, Espagne, Italie, Belgique, Allemagne, Mali…) afin de découvrir et répertorier les divers aspects de la culture apicole. Sa passion pour le monde des abeilles dans les diverses civilisations l'amènera à être souvent sur la route pour faire partager ses connaissances et découvertes dans de nombreuses conférences de vulgarisation.

Bernard Chevet, un des fondateurs d’Apistoria, dans ses activités d’apiculteur.

Parallèlement à ses nombreuses activités, son métier d'ingénieur géophysicien dans la recherche pétrolière l'aura amené à concilier son travail au siège d'Esso-Rep, à Bègles, et une intense activité sur le terrain - séjours à Houston, Denver (USA) et Stavanger (Norvège), travail sur puits de forage sur terre et sur mer.

Bernard a accompagné des dizaines de personnes en une multitude de lieux et dans de multiples activités. Il sera difficile de trouver un endroit où l'on ne pourra pas penser à lui et entendre résonner son rire communicatif.

 

Jean-Michel LESBATS, Société Spéléologique et Préhistorique de Bordeaux,

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Bibliographie de Bernard Chevet

 

Articles publiés dans les publications de la SSPB.

- Le plateau karstique de Jaut (Pyrénées Atlantiques) 1961/62

- Le Massif des Arbailles (Pyrénées Atlantiques) II, historique et aperçu spéléologique, avec André Laffite. 1963/64

- Le Massif des Arbailles (Pyrénées Atlantiques) V, début d'inventaire de la région Nord-Ouest, avec André Laffite. 1969/70

- Le Massif des Arbailles, (Pyrénées Atlantiques), VIII, Les cavités en cours d'exploration, avec D. Chopy et Y. Raulin. 1971/72

- Données palethnologiques fournies par l'étude de la faune mammalienne de la Grotte de la Bergerie (Caniac-du-Causse, Lot), avec RM. Séronie-Vivien. 1980

- Le Réseau de l'Ecole, commune de Saint-Martin-de-Lerm (Gironde), avec D. Chopy, H. Jambert, Y. Raulin et JM Lesbats. 1989

- Inventaire des phénomènes karstiques de l'Entre-Deux-Mers : cantons de Targon et Sauveterre de Guyenne, avec Annick Chevet et G. Lacoste-Lagrange. 1996

- Inventaire des phénomènes karstiques de l'Entre-Deux-Mers : cantons de Pellegrue et Pujols, avec Annick Chevet et G. Lacoste-Lagrange. 1998

- Mémoires de la Société Spéléologique et Préhistorique de Bordeaux (1948 - 1998), avec D. Delanghe, H. Mano et Y. Raulin. 1998

 

Articles publiés en dehors du Bulletin de la SSPB.

- Rapport sur la région sud du karst des Arbailles (Pyrénées Atlantiques), 1966, avec G. Alla et M. Gandaubert.

- La grotte de la Bergerie des Quatre Chemins (Caniac-du-Causse, Lot), gisement magdalénien du bronze moyen, Actes du Congrès Préhistorique de France, 1979, avec RM. Séronie-Vivien, C. Bensch et R. Capdegelle.

- La grotte de Pégourié à Caniac-du-Causse (Lot), gisement magdalénien et Magdalénien initial. M.-R., Séronie-Vivien, C.Bensch, R. Capdegelle, B. Chevet, M. Hemingway, Leroi Gourhan. Congrès Préhistorique de France, XXI session 1979, Montauban-Cahors, vol. 1, p. 266-286.

- L'Arna Aragonaise, Une apiculture millénaire en Espagne, avec R. Chevet, édition d'auteur à Saint Jean-d'Angely 1987.

- Les pierres gravées du Cézy, avec R. Chevet, Revue " Pyrénées ", Pau, n° 183 et 184, 1995 et 186, 1996.

 

Articles publiés dans les Cahiers d'Apistoria.

- Apiculture traditionnelle au Mali, Cahiers d'Apistoria n°5a, 2007.

- Ruchers et ruches dans les îles grecques des Cyclades, Cahiers d'Apistoria, n°6a, 2008.

- Apiculture traditionnelle à Majorque, Cahiers d'Apistoria n°7a, 2009.

- La Crête à la recherche de l'apiculture traditionnelle, Cahiers d'Apistoria n° 8a, 2010.

- La ruche Palteau, Cahiers d'Apistoria n°10, 2012.