Qui sommes-nous?
Les 9 sociétés membres
Gestion de la salle de conférences
Plan d'accès
Mois scientifique d'Aquitaine
Mots-clés

Contacts

Liens sites amis

Union scientifique d'Aquitaine

 

Marie-Roger SERONIE-VIVIEN,

(27 janvier 1927 - 4 août 2013)

co-fondateur de l'Union scientifique d'Aquitaine et président de 1977 à 1986,

président honoraire de la Société linnéenne de Bordeaux,

membre de la Société archéologique de Bordeaux, de la Société spéléologique et préhistorique de Bordeaux et d'Apistoria,

nous a quitté le dimanche 4 août 2013.

Né en 1927, Marie-Roger Séronie-Vivien rejoignit très tôt les Sociétés savantes. Dès 1943, encore lycéen à Montaigne, il adhère à la Société linnéenne de Bordeaux. Il ne se contente pas de ce qui existe et créé, avec quelques condisciples étudiant, le Prehistoric Club. Il se tourne vers la Société Linnéenne alors présidée par Georges Malvesin-Fabre, préhistorien, qui lui semble favorable pour reprendre une activité préhistorique qu'a déjà bien connue cette société. En 1948, il participe à la fondation de la Société spéléologique et préhistorique de Bordeaux (SSPB), dont il géra jusqu'au bout la partie préhistoire. Cette création, et des difficultés de divers ordres internes à la Société linnéenne, réduisirent l'activité préhistorienne de celle-ci durant quelques années. Son intérêt pour le passé lui fit aussi rejoindre la Société archéologique de Bordeaux.

M.-R. Séronie-Vivien au début des années 1970 (cl. Société linnéenne de Bordeaux)

Les décennies 1970-1980 sont pour lui celles des responsabilités associatives. Il préside à deux reprises la Linnéenne (1974-1975 et 1978-1979), il est aussi l'interlocuteur privilégié, au nom des Sociétés savantes, de la Ville de Bordeaux, lors de leur déménagement de la rue du Loup à la place Bardineau. Ce projet de transfert initié par la Ville en 1971, amène dès le printemps de cette année la mise en place informelle d'un Comité de liaison des Sociétés savantes que M.-R. Séronie-Vivien présida efficacement et diligemment, menant à bien cet épisode de la vie associative. Le Comité de liaison se transforma officiellement, en 1979, en Union scientifique d'Aquitaine ; il en était ainsi cofondateur et en fut, jusqu'en 1986, le premier président. Il était encore membre de son Comité directeur au XXIe siècle. Par ailleurs il présida aussi à plusieurs reprises, pour un total de six ans la SSPB.

Ingénieur géologue pétrolier, préhistorien - il était membre à vie de la Société préhistorique de France - il effectua des fouilles dans l'Entre Deux Mers, notamment au château de Bisqueytan, à Saint Quentin de Baron. Durant plus de cinquante ans, avec son épouse Micheline, il poursuivit ses travaux de recherches sur les grottes du Lot. Son dernier chantier, après quelques années de latence, a été repris par une équipe universitaire qui poursuit ainsi ses recherches. Dans les années 1970, il authentifia les peintures rupestres découvertes aux Pays basque par une équipe de jeunes spéléos de la SSPB. Les chantiers ouverts à tous permirent de former nombre des membres de la Spéléologie aux techniques de fouilles en grottes. Durant ses présidences linnéennes il développa la section préhistoire-géologie, et une grande exposition pour faire connaître la Société Linnéenne à de nombreux Bordelais.

M.-R. Séronie-Vivien en 2006, à Pair-Non-Pair(cl. Société linnéenne de Bordeaux)

L'âge ne l'éloigna pas ces activités. En 2001, lui qui n'avait jamais approché une abeille, participa la création d'Apistoria. Lors de la séance fondatrice, ce fut lui qui proposa ce nom aussitôt accepté et qui maintenant représente par tout les apistoriens. Sa formation scientifique et sa grande pratique des associations aida cette jeune société tant pour ses statuts que pour les cadres de travail, pour l'étude en toute rigueur scientifique de l'habitat et l'environnement des hyménoptères. À la Linnéenne il continua à participer au Conseil, le favorisant des siens, de ses connaissances et relations ; la Société lui fit hommage, le 15 février 2011, de l'honorariat.

Ses travaux, de toutes natures, auront été la base de nombreuses publications scientifiques unanimement reconnues, et trop nombreuses pour les citer, grâce auxquelles il restera longtemps présent parmi nous.

 

Mis en forme par Jean-Paul Casse, président de l'Union scientifique d'Aquitaine,

avec les précieuses informations fournies par Pierre Bion (Linnéenne) et Bernard Chevet (SSPB, Apistoria)

 

 

Hommage complet en format pdf (31,5 Mo) --> cliquez ICI